Coordonnées

 L'équipe UNeF Artois : 


Catherine Chauvin, Présidente
catherine.unef@gmail.com

Justine Elguidj, Trésoriere

unefartois@gmail.com


 

Membres du bureau

Les coordonnées de L'UNeF artois: 
UNEF-artois
9 rue du temple
Bat EGASS salle S28
62000 Arras
unefartois@gmail.com
03 21 60 37 96

 

Mercredi 17 juin 3 17 /06 /Juin 15:57
Nous sommes conscients que cette année universitaire n'a pas été la plus active de l'association pour diverses raisons :
- départs à l'étranger concernant les membres de notre bureau,
- poursuite d'études dans d'autres universités pour nos militants les plus actifs,
- renouvellement du bureau, etc.

Mais 2008-2009 ne fut pas totalement morte non plus : vos représentants étudiants ont été présents lors des mouvements de protestation sur les différents pôles de l'Université d'Artois, ainsi que dans les divers conseils centraux afin de défendre au mieux les intérêts des étudiants (CA, CEVU, CS, etc).
Il est désormais temps de faire le bilan de ces semaines de blocage et de s'unir contre les réformes du gouvernement, sans pour autant mettre en péril les acquis et les formations. En effet, le blocage à tout prix n'est pas toujours la meilleure des solutions, et beaucoup en ont fait l'amère expérience cette année... Gageons que 2009-2010 nous permette de trouver la voie du dialogue.

Afin de donner un nouveau ton pour la rentrée prochaine, il est important de battre le rappel de tous nos adhérents et militants. Ce blog sera désormais alimenté régulièrement, ainsi que la page Facebook consacrée à l'Unef Artois depuis le mois d'avril (http://www.facebook.com/pages/Unef-Artois/59758826545), permettant ainsi d'avoir un fil d'actualités le plus complet possible. N'hésitez donc pas à nous rejoindre !

***
Pour information, les permanences au local d'Arras sont toujours tenues mais avec plus ou moins de régularité il est vrai, pour la simple et bonne raison que les nouveaux membres du bureau étudient dans les autres pôles (notamment à Douai), et ne peuvent pas être présents quotidiennement sur le pôle arrageois. Ce petit souci devrait être réglé à la rentrée prochaine et la permanence sera plus présente. Nous avons également le projet de demander l'obtention d'un second local à Douai, pôle regroupant désormais la majorité des adhérents.
Enfin, un dernier rappel pour les personnes ayant déposé des livres pour la bourse aux livres d'il y a quelques mois : il reste encore des ouvrages à venir récupérer (notamment en langues). Un affichage sur la fenêtre du local à Arras (bâtiment EGASS) à déjà été fait en ce sens le mois dernier.

***
Bonnes révisions et bonnes vacances pour les plus chanceux !
Par unef
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 24 juin 2 24 /06 /Juin 12:24
Christine Boutin a évoqué la nécessité de modifier les critères d'attribution d'aides au logement (APL, ALS) pour les étudiants.
Si cette décision venait à prendre effet, entre 100 000 et 300 000 étudiants pourrait voir leur aide baisser ou supprimer à la rentrée prochaine.
 L'UNEF demande à la ministre de renoncer à une telle évolution et lance une lettre ouverte à Christine Boutin.



Signe la lettre ouverte ici
Par unef
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 24 juin 2 24 /06 /Juin 12:14
Après les manipulations électorales opérées par le gouvernement en 2006 (maintien forcé du scrutin malgré la fermeture de plus de 60 universités lors de la mobilisation contre le CPE dans le seul but de déstabiliser l’UNEF et de porter un coup d’arrêt à la mobilisation), les étudiants ont donc tranché : l’UNEF retrouve sa place de 1ère organisation étudiante au CROUS. Il s’agit d’un retour à la normale: l’UNEF double son nombre d’élus par rapport au dernier scrutin, et retrouve son niveau de représentativité de 2004.

Résultats Nationaux:
¤ L’UNEF obtient 44% des sièges (77 élus) et enregistre une très forte progression depuis le dernier scrutin (+ 36 élus) dans l’ensemble des académies

¤ Les listes « UNEF et associations étudiantes : contre la précarité, un statut social pour tous » recueillent en moyenne 38% des voix (+14 points)
¤ L’UNEF est majoritaire dans 18 académies sur 25 (Aix-Marseille, Amiens, Besançon, Caen, Clermont, Créteil, Rouen-Le Havre, Lille, Lyon, Nantes, Nancy-Metz, Montpellier, Nice, Orléans-Tours, Paris, Rennes, Toulouse, Versailles)


Résultat du Crous de Lille:
Unef: 3 sièges (3 921 voix)
FEDE: 2 sièges (2 337 voix)
Bouge ton crous: 1 siège (1 615 voix)
Chticrous: 1 siège (2 223 voix)


Un message très clair : les étudiants exigent la mise en place d’un statut social
L’UNEF appelle Valérie Pécresse à tenir compte du vote des étudiants


Par unef
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 24 juin 2 24 /06 /Juin 11:58
L’UNEF a organisé samedi 1er mars les « Etats Généraux contre la précarité étudiante » qui ont rassemblé 350 participants étudiants afin d’établir un diagnostic de la situation sociale des étudiants, de dresser un état des lieux des politiques du gouvernement en la matière, et de rendre public leur programme électoral:

Pouvoir d’achat en baisse, précarité étudiante en hausse

Les participants ont dressé le constat d’une précarité croissante chez les étudiants, dont le pouvoir d’achat est en chute libre depuis 6 années consécutives. Les étudiants subissent aujourd’hui de plein fouet l’augmentation des prix, et sont particulièrement touchés par l’escalade des loyers privés. En outre, ils subissent le contrecoup de mesures gouvernementales en direction de l’ensemble de la population (franchises médicales…) ou de mesures spécifiques telles que l’augmentation du ticket restaurant universitaire (+de 15% depuis 2001) ou l’augmentation des droits d’inscription (+22% en Licence et + 60% en Master depuis 2001). Aucune réponse n’a été apportée à cette situation. Pire, sous couvert d’ajustements techniques, le gouvernement va baisser les bourses de plusieurs milliers d’étudiants.
La baisse du pouvoir d’achat des étudiants se traduit à la fois par une dégradation des conditions de vie, par une augmentation de l’échec et par le renoncement aux études : chaque année un étudiant sur quatre abandonne pour des raisons financières.


Salariat étudiant : « Travailler plus…pour réussir moins ? »
Le slogan de la campagne de l’UNEF reflète une triste réalité : un étudiant sur deux cumule emploi salarié et études. Véritable obstacle à la réussite et premier facteur d’inégalité, le salariat étudiant augmente de 40% le taux d’échec des étudiants concernés et constitue la première cause d’absentéisme en cours et aux examens. De plus le salariat étudiant est incompatible avec l’augmentation du nombre d’heures de cours ou avec les améliorations pédagogiques indispensables à la réussite des étudiants.
Pour démocratiser l’université il ne faut pas « libérer » le travail étudiant, comme le propose le gouvernement, mais bien y mettre un terme afin de permettre à chacun d’étudier quelque soit sa situation sociale et familiale d’origine.
 


Un statut social et une allocation autonomie pour sortir les étudiants de la précarité

A l’occasion de ce scrutin, l’UNEF réclame donc la mise en place d’un véritable statut social qui permette à chaque étudiant de faire ses choix de vie et d’étude. Ce statut social doit prévoir

¤ Une allocation d’autonomie
¤ Un droit au logement indépendant
¤ L’égalité des droits entre étudiants français et étudiants étrangers 
¤ Un droit à l’insertion professionnelle pour tous par la mise e place d’une aide à la recherche du premier emploi
¤ Le renforcement du service public des CROUS

Défiscalisation du travail étudiant, réforme des bourses concernant moins de 10% des étudiants et qui baisse le montant des aides pour certains d’entre eux : le gouvernement n’a toujours pas pris en compte dans ses politiques le vécu d’une précarité croissante qui est au cœur du malaise des jeunes. La bataille pour la réussite des étudiants ne sera efficace que si elle s’accompagne d’un véritable volet social en direction des étudiants.

Par unef - Publié dans : campagnes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 24 juin 2 24 /06 /Juin 11:21

Suite aux elections du 31 mars et 1 avril 2008, l'UNEF est à nouveau majoritaire dans les conseils centraux de l'université.

Voici la liste de vos représentants:

Pour le CA: Chauvin Catherine
Pour le CEVU: Elguidj Justine
                        Venville Arnaud
                        Malassingne Fabien
                        Khiter Donia
                        Liban Thibaut
                        Idrissa Mahamadou
Pour le CS: Abba Gana Souleymane
                   Seck Cheikh

Pour contacter un élu: unefartois@gmail.com
Par unef - Publié dans : unef
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 février 4 28 /02 /Fév 12:19

recto-flyer-rencontre-natio-1-.JPG 100 000 étudiants sous le seuil de pauvreté, 1 étudiant sur 2 qui travaille, galères de logement généralisées, 80 % des stages non rémunérés, un systéme d'aide insuffisant qui ne prend pas en compte la vraie situation de l'étudiant, précarité croissante pour les étudiants étrnagers...

Le pouvoir d'achat étudiant est en chute libre et les diffucultés financières sont devenues la première cause d'arret des études !
... pourtant le gouvernement fait la sourde oreille: aucune mesure sociale d'ampleur n'a été mise en oeuvre depuis des années. Pire il propose aux étudiants de s'endetter auprès des banques, alors meme que les fins de mois sont déjà difficiles... Suite à la mobilisation étudiante du premier semestre l'Unef a obtenu des première avancées: la mise en place d'un 6éme echelon de bourse pour 100 000 boursiers et un plan de contruction de 40.000 logements. 
Pour aller plus loin, l'unef organise le 1er mars les Etats Généraux sur la situation sociale des étudiants pour tirer le bilan de la situation des étudiants, de l'action du gouvernement et exiger de nouvelles mesures et la mise en place d'un véritable statut social pour tous !

Pour y participer, envoi un mail à contrelaprecarite@unef.f
Par unef - Publié dans : evenement
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 février 4 28 /02 /Fév 12:03

En réponse à la campagne lancée par l'UNEF, Valérie Pécresse a annoncé vendredi 15 février 2008 un plan de construction de logements étudiants ainsi que le déblocage de 620 millions d'euros. Ces annonces interviennent au moment où le député Jean-Paul Anciaux, missionné à la demande de l'UNEF pour vérifier la mise en place de ses préconisations de 2004, rend public son 2ème rapport qui dresse un constat sévère de la situation et révèle l'ampleur des retards de l'Etat en matière de construction et de réhabilitation de logements étudiants.

 

 620 millions d’euros qui permettront de construire 40 000 logements CROUS supplémentaires.
 Cet objectif, rappelé par la Ministre et par Jean-Paul Anciaux, implique un rattrapage des retards accumulés depuis 2004 et la construction de 6500 logements CROUS en moyenne par an afin de loger 200 000 étudiants (10%) des étudiants en cité-u d’ici 2014. 
Il s’agit d‘une avancée importante car pour la première fois, les annonces ne se limitent pas à des objectifs mais prévoient les crédits budgétaires correspondants.

La campagne de l’UNEF pour des constructions de logements étudiants porte ses fruits
Alors que depuis 15 jours l’UNEF faisait signer une pétition aux étudiants (qui compte aujourd’hui près de 13 000 signatures) pour obtenir des moyens supplémentaires pour le logement étudiant, les annonces budgétaires du gouvernement vont dans le bon sens. L’UNEF demandait 1 milliard d’euros jusque 2014, le gouvernement a débloqué 620 millions jusque 2012. Il s’agit donc d’une avancée importante. 
Nous serons particulièrement vigilants pour que, contrairement aux années précédentes, l’objectif de construction de 40 000 logements soit respecté, pour que les financements prévus soient affectés aux CROUS, et pour que l’Etat mette enfin à disposition des CROUS les bâtiments et les terrains disponibles.

Studioclotaire.jpg Meme si de nombreuses mesures vont dans le bon sens, il reste quelques points négatifs:
Attention aux fausses bonnes idées
Si, comme le préconise le rapport Anciaux 2, la priorité est clairement donnée à la construction de logements, l’UNEF s’étonne toutefois que la Ministre fasse siennes des mesures gadgets, telles que le logement intergénérationnel ou le développement de la colocation, qui ne permettront pas de résoudre le problème de pénurie logement.

Des mesures pour encadrer le montant des loyers dans le privé sont indispensables
Si la construction de logements sociaux permet en augmentant l’offre de faire baisser la pression sur le logement privé, la solution à la crise du logement ne pourra se passer d’intervention directe sur le parc privé. 
L’UNEF demande notamment:
- La revalorisation du montant des aides au logement (APL/ALS) qui n’ont pas suivi l’augmentation des loyers
- L’exonération de la taxe d’habitation, qui représente un véritable 13ème mois de loyer, pour tous les étudiants
- La régulation de l’augmentation des loyers privés

Par unef - Publié dans : victoires
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 7 février 4 07 /02 /Fév 11:14
Voici quelques chiffre sur la situation actuelle en matière de logement:
¤ 900 000 étudiants habitent chez leurs parents, 700 000 le font par obligation.
¤ 50% du budget des étudiants vivant seuls passe dans leur loyer.
¤ Moins de 8% des étudiants sont logés en cités U.

En 2004, le gouvernement s'était engagé à construire 5000 chambres en cité U par an et à en réhabiliter 7000. 
4 ans plus tard, l'Etat n'a pas respecté ses engagements et un retard important s'est accumulé. Un millard d'euros est nécessaire pour atteindre l'objectif de 40 000 nouvelles chambres.

Il est necessaire que qu' un plan d'accès de tous à un logement independant soit mis en place !
En dix ans, les loyers dans le privé ont doublé alors que les aides au logement n'ont pas évolué depuis 1995 ! Accèder à un logement individuel est de plus en plus difficile (trouver un garant, payer le dépôt de garantie). Les situations de mal logement se multiplient. Si la construction de cité U est un levier indispensable, il faut également agir sur le parc privé pour que l'accès à un logement indépendant soit un droit pour les étudiants.

UNEF_affiche_couple-1--copie-4.GIF

Face à l'urgence, les étudiants exigent des mesures immédiates:

- Révalorisation ds APL/ALS pour faire face à l'escalade des loyers dans les villes universitaires !
- Généralisation du cautionnement solidaire (Locapass) pour supprimer la caution et le dépot de garantie !
- Versement des aides au logement dès le mois d'emménagement !
- Exonération de la taxe d'habitation pour les étudiants !


POUR CONSTRUIRE DES LOGEMENTS EN CITES U, EXIGEONS UN MILLIARD D'EUROS POUR LE LOGEMENT DES ETUDIANTS !

La pétition est signable sur
www.unef.fr
Par unef - Publié dans : campagnes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 5 février 2 05 /02 /Fév 10:10
Le plan de réussite en licence obtenu suite à la mobilisation des étudiants va modifier dès la rentrée prochaine le fonctionnement de l'université, une bonne occasion pour revenir sur nos connaissances du fonctionnement de l'université d'Artois et sur ce qu'il reste a obtenir.

Voici donc les réponses du Quizz sur la réussite des étudiants à Artois.

undefined   ¤ Question 1 "première année"
Le pourcentage d'étudiants de L1 qui passent en L2 du premier coup à Artois est de 41%. La première année n'est pas du tout adaptée aux besoins des nouveaux arrivants.
- Ce que l'unef a obtenu:
l'augmentation du volume horaire de 5h par semaine dans les filières qui en ont besoin.
- Ce qu'il reste a obtenir:
des cours de remise à niveau pour les étudiants en difficulté la première année.

                               ¤ Question 2 "encadrement"
A Science Po Paris, il y a 1 prof pour 18 étudiants. A Artois c'est 1 pour 32.
- Ce que l'unef a obtenu:
la limitation des cours en amphis à 20% du total des heures de cours.
- Ce qu'il reste a obtenir:
un plan pluri annuel de recrutement d'enseignants: toutes les avancées du plan licence ne peuvent etre efficaces que si il y a plus de profs pour l'université.

undefined ¤ Question 3 "budget"
Grace à l'unef la subvention annuelle de fonctionnenment de l'université d'Artois a augmenté de 300.000 euros.
- Ce que l'unef a obtenu:
que la répartition des moyens entre les universités se fasse selon la situation sociales de leurs étudiants.

                              ¤ Question 4 "examens"
A Artois, l'unef a gagné des droits pour les étudiants, notemment la capitalisation des note supérieures à la moyenne et l'évaluation des enseignements mais aussi la suppression des frais d'inscriptions illégaux ...
- Ce que l'unef a obtenu:
une reglementation nationale des droits étudiants
- Ce qu'il reste a obtenir:
la mise en place de la compensation annuelle

undefined ¤ Question 5 "insertion professionnelle"
Officielement, le niveau licence est reconnu sur le marché du travail mais comme chaque université peut choisir le titre de son diplome, la licence est systématiquement dévaluée, par méconnaissance de son contenu.
- Ce que l'unef a obtenu:
la remise en place d'un cadre national des diplomes: dans toutes les universités les memes diplomes auront les memes intitulés dès l'an prochain.
- Ce qu'il reste a obtenir:
 l'inscription des diplomes dans les conventions collectives pour garantir a chaque niveau de diplome une rémunératin minimum

                          ¤ Question 6 "stages"
Le stage obligatoire en 3ème année instaurer par valérie Pécresse dure 3 mois maximum.
- Ce qu'il reste a obtenir:
un statut du stagiaire pour lutter contre les abus et ganrantir un encadrement pédagogique
une rémunération systématique à 50% du SMIC minimum.

Ces avancées montrent bien que l'engagement collectif est payant ! Mais il y a encore du travail donc n'hésitez pas a vous engager !
Par unef - Publié dans : vie étudiante
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 22 janvier 2 22 /01 /Jan 12:20

Depuis le 15 janvier et jusqu'au 30 avril, vous pouvez deposer vos demandes de bourses au CROUS
en remplissant le dossier social etudiant sur le site internet du crous
http://www.crous-lille.fr/dse/grille1.php.
Mais attention cette année plusieurs choses changent:                                                                    bourses-202.gif     

un premier point positif: le 6ème echelon, une victoire des étudiants
A compter du premier janvier, une petite moitié des boursiers échelon 5 basculeront dans le 6ème échelon. Revendication de l’UNEF, ce nouvel échelon pour 100.000 étudiant correspond à 114€ supplémentaires jusqu’à juin prochain. Après le relèvement du barème en juin dernier, il s’agit d’un second coup de pouce pour les étudiants. Loin d’être suffisant, le 6ème échelon devra, dès la rentrée prochaine, être notablement augmenté.

mais point négatif cette rentrée voit la modification des points de charges: sous couvert de « simplification » du système, le Ministère de l’Enseignement Supérieur a ainsi décidé de supprimer certains critères d’attributions prenant en compte la situation individuelle de l’étudiant et qui permettaient d’adapter le montant de la bourse en fonction de la situation propre de l’étudiant.
 Sous la pression des étudiants, la prise en compte de l’éloignement entre le lieu d’étude et le domicile a été maintenue, contrairement à ce qu’avait annoncé la ministre en septembre. Toutefois, son effet dans le calcul des bourses a été réduit.

Voici le nouveaux tableu de calcul des points de charges pour 2008-2009

1.Critères personnels

2007-2008

2008-2009

a) vous êtes pupille de la nation ou bénéficiaire d'une protection particulière

1

0

b) vous êtes handicapé et avez besoin d'une tierce personne

2

0

c) vous avez des enfants (x par enfants)

1

0

d) vous êtes atteint d'une incapacité permanente

2

0

e) vous êtes marié et votre conjoint gagne au moins le SMIC : vous n'êtes plus rattaché au foyer fiscal de vos parents

1

0

2. Critères familiaux :

 

 

f) Nombre d'enfants étudiant dans l'enseignement supérieur à la charge de vos parents (vous excepté, par enfant à charge)

3

4

g) nombre des autres enfants non étudiants (par enfant à charge)

1

2

h) votre père ou votre mère divorcé ou veuf élève seul son ou ses enfants

1

0

3. Critère géographique : ) l'établissement d'enseignement supérieur que vous fréquenterez est distant de votre domicile  de :

 

 

* 30 à 249 km de votre domicile

2

1

* plus de 250 km

3

2

En cas de problème n'hésite pas a nous contacter !

Par unef - Publié dans : vie étudiante
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Catégories

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus